NOTES


L'auteur tente de suggérer une philosophie dérivée de l'Existentialiste heideggerien ou sartrien où les valeurs de la beauté et de la noblesse prennent une place insoupçonnée dans la pensée du 20e siècle. La quête du sens ne peut aboutir que lorsque le Réel obéit à une structuration supérieure de la Matière. Claude Fernandez, s'appuyant sur l'importance suprême accordée à l'existence de la douleur selon la philosophie de Schopenhauer, tente également de bâtir une morale dans laquelle se réconcilient les valeurs antinomiques de la Pitié et de la Beauté, du narcissisme et de l'altruisme.